electro

Historique de l’électro

L’electro désigne la musique électronique dans sa globalité. Terme un peu fourre-tout, voire usurpé, l’electro peut ainsi se décliner en un nombre incalculable de genres annexes comme la techno, la house, l’acid house, l’ambient, l’electro-pop, ou encore l’electro-folk.

Comme tout style musical qui se respecte, la musique electro a ses propres déclinaisons. Ainsi on trouve des dizaines de catégories qui sont parfois segmentées en sous famille. Quel bordel, cette zik digitale !
On retrouve les genres historiques à savoir la techno, qui est dans le langage courant un bon moyen de confondre ce terme avec la musique electronique. Il y a bien évidemment la house music, qui est très populaire et demeure sans doute la plus riche en terme de styles (deep, stich, garage, dream etc…).
Dans la conscience collective, l’electro est née entre les années 70 et 80, avec des formations avant-gardistes comme Kraftwerk en Europe et des DJ comme Carl Craig, Kevin Saunderson ou Juan Atkins aux USA, que l’on considère comme les pères fondateurs de la techno. Certains esprits aventureux datent même la naissance de l’electro à … 1928 !
Au milieu et à la fin des années 80, la house de Chicago, la techno de Detroit, les rave party de toute la côté Est des USA font vite des petits à travers l’Europe, notamment en Belgique, en France et an Angleterre. Dans les années 90, dans l’Hexagone, c’est surtout Daft Punk qui devient le fer de lance d’une génération.